VNF

Filière Déchets

Source : Observatoire régional des transports et de la logistique d’Alsace (ORTAL) in Zoom sur le transport des déchets en Alsace.

Les principales caractéristiques du marché national

Taille, ouverture et tendance du marché

La croissance du mode fluvial dans cette filière s’explique par ses capacités a accéder au centre des agglomérations, à sa fiabilité et à la faiblesse des enjeux du transit time. Sensibilité à la conjoncture et à la diminution des grands projets, notamment pour les déchets du BTP. La particularité de cette filière réside dans l’importante diversité des déchets, aussi bien en volume, qu’en composition, en usage ou en destination.

Gamme de produits

Les gravats et déchets du BTP, les déchets verts et agricoles, les déchets industriels banals (DIB), les bois, les ordures ménagères, les ferrailles, les mâchefers, les déchets dangereux, les déchets d’assainissement et les boues, le verre, les pneus… Les déchets sont des produits particuliers : produits résiduels d’activités, ils sont voués à l’abandon par leur détenteur mais en même temps ils constituent pour certains opérateurs une véritable matière première.

Conditionnements

Moyens de manutention : grues mobiles, pelles, pinces…

Points forts du fluvial

La possibilité de massification et la pénétration au cœur des villes ou des zones urbanisées.

Les principales caractéristiques du marché sur le bassin du Rhin

Taille du marché

L’estimation du tonnage annuel des déchets est d’environ 12 millions de tonnes. Les volumes les plus importants sont constitués par les déchets du BTP, les déchets verts et les déchets industriels banals (DIB) puis, en quatrième position les déchets ménagers (avec une production alsacienne un peu inférieure à la moyenne nationale). Toutefois, une grande partie des déchets sont recyclés sur place ou à proximité.

Situation de la filière

L’Alsace est suréquipée en installation de traitements de déchets de bois (chaufferie pour l’essentiel) ainsi qu’en broyeurs à ferrailles, entraînant ainsi une surcapacité de traitement par rapport à la production.

Principaux acteurs et localisations

L’Alsace possède un bon réseau maillé d’installation et les localisations des équipements sont bien étudiées. Il y a peu de gain à attendre de ce côté-là. En revanche, un report modal de la route (largement majoritaire) vers la voie d’eau est envisageable, à condition que soient remplies des conditions de volumes, de délais, de localisation des sites mouillés ou de tailles des lots…

Répartition modale

Le fluvial demeure marginal par rapport à la route.

Points forts du fluvial

La capacité de massification et la faible contrainte de temps de transports.

Freins au développement du mode fluvial

La grande diversité des produits et l’atomisation des lieux de collecte. Les déchets métalliques bénéficient de la tradition liée à l’industrie sidérurgique. L’absence de sites de traitement de produits dangereux (ISDD) en Alsace.

Enjeux

Des gains importants à obtenir en matière de réduction d’émissions de CO2.