VNF

Produits pétroliers

Les principales caractéristiques du marché national

Tendance du marché

Marché estimé à 7 millions de tonnes en 2010. Impact fort du prix du pétrole sur la demande de transport. À moyen terme, la consommation française de pétrole pourrait baisser de 5 %. On observe une progression du transport de carburants de substitution

Gamme de produits

Essence, gazole, fioul…

Conditionnements

Les bateaux de navigation intérieure ne sont quasiment utilisés que pour transporter des produits pétroliers de la raffinerie vers les entrepôts-citernes. Evolution réglementaire : nécessité de convertir la flotte citerne à simple coque en double coque. Le transport sur des bateaux à coque simple est autorisé jusqu’en 2015 pour l’essence et les distillats, et jusqu’à fin 2018 pour le diesel, la gazole, le fioul domestique et le kérosène.
Produits pétroliers - Conditionnements

Contrainte de la chaîne logistique

Effet saisonnier en automne pour l’approvisionnement en fioul.

Produits pétroliers - Contrainte logistique

Points forts du fluvial

La capacité de massification, le niveau élevé de sécurité dans un contexte où l’enjeu sécurité du transport de marchandises dangereuses se renforce, la capacité de gérer des stocks flottants en cas de dépassement des capacités des entrepôts citernes.

Les principales caractéristiques du marché sur le bassin du Rhin

Taille du marché

14,8 millions de tonnes de produits pétroliers sont traités par les ports du Rhin supérieur dans les trois pays frontaliers (27 % ports Alsaciens, 52% ports allemands, 21% ports suisses). 4 millions de tonnes sont transportés par mode fluvial par la filière alsacienne.

Situation de la filière

Les produits pétroliers sont une filière historique du bassin du Rhin depuis 1950. Le secteur est en restructuration en raison de la redistribution des stocks stratégiques en Alsace (fermeture, en 2010, de la raffinerie de Reichstett qui importait par barge 1,2 millions de m3 depuis les raffineries de Karlsruhe et du Benelux) . Le bassin est tournée vers l’import, avec des flux de pétrole brut vers les raffineries suisses. Les besoins de stockage de la région sont évalués à 790 000 m3.

Répartition modale

La part modale du fluvial s’élève à 51 % sur les flux hors pipeline Le fluvial peut bénéficier de la complémentarité avec le pipe en période de basses-eaux. Le Port autonome de Strasbourg est leader national du trafic fluvial de produits pétroliers. Les capacités de stockage du Port autonome de Strasbourg et du port de Huningue-Village Neuf sont respectivement de 412 000 m3 (dont 70 000 m3 de stockage stratégique Sagess) et de 100 000 m3.

Points forts du fluvial

Le coût, la fréquence et la fiabilité arrivent en tête. Est aussi citée la capacité de stockage en bord à voie d’eau. Le mode routier est utilisé pour les expéditions vers les bassins de consommation.

Freins au développement du mode fluvial

La fluctuation du niveau d’eau, la consommation variable de pétrole, les flux retours inférieurs aux flux d’entrées. Parmi les freins, il faut aussi citer la concurrence des raffineries implantées aux alentours des ports maritimes du Nord Europe.

Enjeux

Conserver et améliorer la part de marché des ports rhénans sur la filière, accompagner la mutation de la filière (produit à raffiner vers des produits raffinés et autres substituts), gérer la tendance à la fermeture des raffineries intérieures européennes.

Les perspectives de développement sur le bassin du Rhin

Potentiel du marché et du report modal

Marché globalement stable, avec une croissance annuelle estimée à +0,5 %/an. Sur le bassin français, le marché pourrait passer à 7,6 millions de tonnes d’ici à 2025

La part modale du fluvial sur le bassin alsacien (hors pipeline) pourrait atteindre 61 % en 2025, contre 51 % en 2010.

La filière est stabilisée en raison des implantations de stockage. Le plus fort potentiel de report modal vers le fluvial se situe vers Karlsruhe. La fermeture programmée de la raffinerie de Cressier, en Suisse, peut laisser augurer une augmentation de l’importation de pétrole en provenance des ports du Range Nord (soit une augmentation du transport par mode fluvial).

Facteurs de réussites

Le potentiel de report modal est en partie proportionnel aux capacités « double coque » présentes sur le bassin et aux capacités de stockage portuaire. L’ouverture de l’accès réservé aux camions au nord du Port autonome de Strasbourg aurait un effet important.

Leviers et actions

Il faut s’adapter au marché de transport-stockage de produits déjà raffinés, anticiper la création des sites de production de biodiesel, d’éthanol et GNL, et intégrer le mode fluvial en amont de la mise en place d’une chaîne logistique.